Devenir Chevalier


C’est revêtir une dignité radiante et incarner une part du  Sacré Universel, cela suppose une qualification et  une  préparation.

L’adoubement est le rite qui fait les chevaliers.

Il a deux formes légitimes :

a) il est laïc, lorsque celui qui le confère est lui-même un chrétien laïc authentiquement chevalier adoubé

b) il est liturgique, lorsque le consécrateur est un Évêque, un Abbé ou un autre Prélat ayant privilège, utilisant un rituel traditionnel approuvé par l’autorité compétente.


Les deux rites, liturgique et laïc, qui ont subsisté côte à côte au cours des siècles, ont une valeur juridique identique, créent également des chevaliers, ayant mêmes devoirs et même droits, y compris celui de transmettre à leur tour la Chevalerie, évidemment selon le mode laïc en ce qui concerne l’Ordre Chevaleresque des Trois Épées.

La chevalerie ne peut être conférée par simple nomination, ni transmise par procuration ou délégation.

 La validité de l’adoubement laïc dépend de l’authenticité de sa filiation. Celle-ci doit être continue et décelable.



« Vive Dieu, Saint-Amour »